Communication - Graphisme - Edition - Web - Production


Mango Moon prépare un album funk-rock

C’est par le fruit du hasard que Loïc, Raphaël, William (dit Napster) et Sania ont emprunté la même route. Celle des sons funk-rock. Celle de Mango Moon.


“J’ai fait la connaissance de Raphaël dans un bar dans lequel j’avais l’habitude de jammer. J’ai été scotché par sa technique de slap (slapping) à la basse. Sania, elle, m’a piqué ma casquette lors d’un festival et le courant est directement passé entre nous. Après, je l’ai entendue chanter a cappella avec ses copines... Quant à William, le bouche-à-oreille a bien fonctionné. Nous cherchions un batteur et avions lancé un appel. Plusieurs musiciens ont été auditionnés mais nous avons finalement retenu William pour son style particulier. Une fois réunis à quatre, les énergies de chacun se complètent tant sur le plan du travail que dans la musique, et même en dehors”, explique le guitariste Loïc. Les parties forment un tout. Pour donner: “Une voix qui traverse les dimensions et rappelle des artistes comme Ariana Grande ou Kimbra. Des riffs de guitare qui s’inspirent des sonorités des Red Hot Chili Peppers. Un ensemble porté par des grooves de basse à la Daft Punk ou à la Jamiroquai”. C’est ainsi que se définit lui-même le groupe Mango Moon qui tient une autre particularité, celle de réinventer à chaque live ses morceaux, rendant alors chaque concert unique. Mango Moon s’est officiellement formé fin 2015, se mettant sans plus tarder au travail de l’écriture. “Notre projet est entièrement axé sur des compositions propres. Nous commençons généralement nos répétitions par une jam et Sania nous écoute dans son coin, son petit carnet en main, se laissant guider par son inspiration. Nos chansons abordent souvent notre histoire personnelle. Cette envie de défendre un mode de vie et un style. Nos titres caractérisent bien le transfert de fusion qui règne entre nous. Un des thèmes que nous développons aussi en musique, c’est le mélange de fragilité, d’audace et de confiance en soi si propre à notre chanteuse”, ajoute Loïc.

Un EP en octobre
Ces derniers mois ont été productifs pour Mango Moon. Le groupe a beaucoup écrit, répété et peaufiné ses morceaux. La sortie d’un premier EP est prévue pour octobre 2016. “Nous avons plus de cinq titres à proposer au public. Mais, nous sommes en phase de sélection pour l’instant. Quelles chansons représentent-elles au mieux l’univers de Mango Moon?“. Suivront un album et le tournage d’un clip. Côté scène, Mango Moon a déjà bien tourné en Belgique et même en France, de janvier à avril de cette année. Les musiciens caressent plusieurs projets en même temps. “Nous bossons énormément sur le visuel du groupe (logo, site Internet, autres plateformes en ligne et réseaux sociaux). S’offrir aussi une petite tournée à l’étranger fait partie de nos objectifs. On s’attelle à trouver des dates en République Tchèque, où nous avons déjà quelques contacts. Une autre occupation, c’est d’assurer notre promotion auprès de plus grandes scènes de festivals belges”. Mango Moon était en concert fin juin lors du festival “Délibère-toi” à Louvain-la-Neuve et à Waterloo (au Doktor Jack). Si vous désirez voir le groupe sur scène pendant les grandes vacances, rendez-vous à Namur (Up-town bar, le 1/07), à Braine-l’Alleud (Skate Park, le 16/07) et/ou à la Roche en Ardenne (Music Hall, le 06/08).

www.mangomoon.be
Lu 446 fois





Facebook
Twitter
Flickr
Rss